AudioBlog FAQ


VOS QUESTIONS
1 – Mon voisin diffuse depuis son logement des sons qui me dérangent : Comment puis-je les enregistrer ? – (Multiple)
2 – Je souhaite réaliser une isolation phonique avec des boîtes à oeufs, comment procéder ? – (Multiple)
3 – Comment restaurer des documents sonores enregistrés sur des cassettes ou des vinyles ? – (Multiple)
4 – Comment restaurer le son d’une cassette video ? – (Multiple)
5 – Peut-on restaurer un son dénaturé par l’action d’un denoiser ? – (Thierry)
6 – Isoler un parquet des bruits de pas – (Couture)


LES REPONSES

1 – Mon voisin diffuse depuis son logement des sons qui me dérangent : Comment puis-je les enregistrer ?

J’ai souvent été sollicité  pour apporter un conseil ou proposer des solutions afin de résoudre un conflit entre voisins . Sachez que ces services supposent une étude technique et juridique approfondie. Aussi, je ne peux vous donner ici que quelques conseils qui relèvent du bon sens, sans aucune garantie de réussite.

Point de vue technique : L’acquisition de matériels
Il serait illusoire de croire qu’un simple dictaphone puisse convenir à ce type d’exercice.  Ainsi il faudra orienter votre choix vers un enregistreur numérique doté de préamplis micros ne générant pas de bruit de fond (Classe A). Les convertisseurs Analogique/Numérique devront également être de bonne qualité, tout comme le microphone qui devra avoir un bruit interne minimal.  Le coût global de ces équipements peut s’élever à plusieurs milliers d’Euros. On peut ajouter des fonctionnalités utiles comme l’horodatage des fichiers audio ou un système VOX qui déclenche l’enregistrement dès qu’une information sonore est reçue.

Point de vue technique : La capture de bruit
L’enregistreur et le microphone étant situés dans votre logement , il va falloir capter et enregistrer des sons au travers d’une cloison plus ou moins épaisse qui aura tendance à filtrer les fréquences aigues. Le fichier audio capturé sera alors privé d’un spectre de fréquences importantes, donnant ainsi un son assez sourd.

Si le niveau sonore des sons perturbateurs est assez élevé pour que l’on puisse les identifier clairement , la capture de ces sons sera généralement assez décevante. Les bruits captés risquent de se mélanger aux bruits générés par vos propres équipements électriques, électroniques ou mécaniques.

Point de vue juridique : La capture de conversations
Il n’est pas certain qu’un tribunal voit d’un bon oeil l’enregistrement et la diffusion de conversations relevant du domaine privé. En effet, il est difficile d’admettre que la preuve d’une infraction puisse être établie par des moyens qui constituent une infraction car enregistrer clandestinement une conversation constitue une atteinte à la vie privée d’autrui.

En outre, le premier avocat saisi de l’affaire va démolir vos propos en mettant en cause l’authenticité des éléments sonores enregistrés. S’il est techniquement possible d’horodater des fichiers audio, vous aurez en revanche bien du mal à prouver l’origine des sons. Un montage audio est en effet très facile et il est toujours possible de mixer des sons parasites extérieurs en prétextant qu’ils proviennent du logement de votre voisin.

En Conclusion
La production de tels fichiers audio par vos soins n’est donc pas une garantie de succès auprès d’un tribunal. En outre, si l’on considère l’investissement nécessaire, les décibels perturbateurs risquent de vous coûter bien cher. En tout état de cause, il semblerait plus judicieux de faire établir un constat d’huissier qui aura une valeur réelle auprès d’un tribunal. Cet huissier pourra constater officiellement la gêne et s’appuyer si nécessaire sur des moyens techniques adaptés. Il serait donc bien bien hasardeux de vous lancer seul dans une telle opération.

2 – Je souhaite réaliser une isolation phonique avec des boîtes à oeufs, comment procéder ?

La réalisation d’une isolation phonique à l’aide de boîtes à oeufs est une légende urbaine. La densité du matériau n’est pas assez élevée pour isoler phoniquement une pièce. En outre, une fois collées au mur, les boîtes à oeufs ont un aspect visuel particulièrement moche. Au mieux, cela pourra casser quelques « Flutter echoes » mais ce n’est vraiment pas la solution. Sur le web on trouve de la mousse à alvéoles à moins de 10 euros/m², ce sera plus efficace que ces boîtes.

3 – Comment restaurer des documents sonores enregistrés sur des cassettes ou des vinyles ?

Je reçois de nombreux mails de personnes qui souhaitent restaurer des sons enregistrés sur un support magnétique. Je ne conseille pas de se lancer dans ce travail si on ne maitrise pas les  bases du traitement numérique du son. En effet, ce travail nécessite des matériels de qualité ainsi que des logiciels sophistiqués qui demandent un apprentissage.

Aujourd’hui je ne réalise aucune prestation de restauration, qu’elle soit gratuite ou payante. Si vous avez des documents sonores à restaurer, je vous invite à faire une recherche de prestataire sur Google « restauration de cassette audio » , « restauration audio » … Pour des raisons qui semblent évidentes, il m’est difficile de vous orienter vers un prestataire particulier. La restauration peut être effectuée par un studio d’enregistrement disposant de moyens professionnels imposants ou par des petits prestataires plus modestes.

La restauration audio est un vrai métier qui fait appel à des compétences artistiques, techniques et informatiques. Suivant votre degré d’exigence, le résulat peut aller de passable à excellent. Le prix sera  fonction du temps passé, des moyens engagés et du renom du prestataire. Il m’est donc difficile d’évaluer le coût d’un travail qui doit faire l’objet d’un devis préalable.

4 – Comment restaurer le son d’une cassette vidéo ?

Le principe reste toujours le même :

1/ On numérise le son en raccordant la sortie audio du magnétoscope à une entrée de l’interface audio (entrée carte son PC, interface audio externe),
2/ On enregistre le fichier (numérisation) dans un logiciel audio (player, éditeur audio),
3/ Le Nettoyage : On améliore la qualité du son en appliquant divers fitres (de-noiser, de-clicker)
4/ Le Mastering : On améliore le son en appliquant des processus de changement de timbre (équalisation) et de dynamique (compression audio).

5 – Peut-on restaurer un son dénaturé par l’action d’un denoiser ?

Lorsqu’on enregistre des sons au moyen d’un petit enregistreur avec micro intégré, les préamplis micro sont rarement de bonne qualité. Il en résulte un fort niveau de bruit continu dans les fichiers. On est alors tenté d’appliquer un processus qui permet d’éliminer ou de réduire le bruit. Cet outils intégré aux logiciels audio (parfois sous forme de plugin) est appelé denoiser. Les outils des logiciels gratuits sont , pour des raisons évidentes, moins performants que ceux des logiciels professionnels qui proposent de véritables suites dédiées à la restauration avec des algorithmes très sophistiqués.

Si on ne prend pas la précaution de travailler sur une copie du fichier original et que notre logiciel ne dispose pas de la fonction UNDO (qui permet de revenir en arrière), on s’expose parfois à quelques soucis. Un traitement mal réglé va produire un son dénaturé qu’il ne sera pas possible de récupérer. Le denoiser fonctionne en effet à partir d’un profil du bruit qui est soustrait du fichier. Les fréquences éliminées ne pourront pas être récupérées si le réglage du denoiser est un peu trop poussé.

Je vous invite à relire le dossier Restauration Audio qui donne de bonne indications

6 – Isoler un parquet des bruits de pas 

Les bruits de pas sur un parquet sont des bruits d’impact ou bruits solidiens. Ils sont transmis par la structure d’un bâtiment (planchers ou murs).

Le traitement de ces bruits est complexe, car il nécessite la prise en compte de la nature du plancher (lourd = béton ou léger = bois ) mais également des murs. Les traitements doivent être adaptés si l’on souhaite un résultat satisfaisant. A ce stade, l’intervention d’un acousticien* est indispensable. Il réalisera une étude technique ainsi qu’une série de mesures pour proposer des solutions.

Si certains produits permettent de répondre aux niveaux requis par la réglementation (affaiblissement acoustique de l’ordre de 20 dB), on ne peut garantir, sans étude préalable, qu’ils seront suffisants pour éliminer des bruits perçus dans un  logement. L’effet isolant de ces matériaux est souvent contrarié par différentes transmissions latérales qu’on peut traiter par un doublement des cloisons.

Je vous invite à consulter le site web spécialisé TOUTSURLISOLATION.COM qui aborde dans cette page la question spécifique de l’isolation des planchers et des murs.

* Etre victime de nuisance sonore est une chose, mais savoir analyser parfaitement l’origine et la conduction du bruit, avec le matériel spécifique, et surtout pouvoir y apporter une solution concrète en est une autre. L’acoustique est un métier bien spécifique, qui nécessite de connaître les matériaux, le mode de diffusion du son et les isolants à utiliser. L’acousticien réalise donc un diagnostic phonique de votre habitation et vous préconise ensuite les solutions les plus adaptées à votre problématique et votre budget.

 

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *