Comment bien utiliser un limiter

Mastering et Limiter

Le mastering est la dernière étape dans le traitement sonore d’un enregistrement (enregistrement, mixage, mastering). Cette dernière opération est essentielle pour obtenir un son professionnel équilibré. Il s’agit en fait d’appliquer sur le morceau entier mixé les mêmes processus (égalisation, compression, limiter) que ceux que l’on a appliqués sur chaque piste audio.

Principe de fonctionnement

Le limiteur fonctionne exactement de la même manière qu’un compresseur, sauf qu’il possède un ratio ou un taux de compression extrêmement élevé (100:1). Ce qui signifie que les crêtes d’un signal sont systématiquement arrêtées au seuil et qu’elles ne peuvent pas le dépasser.

Sur de nombreux limiteurs, l’approche consiste à définir un seuil de sortie, puis faire varier le gain de l’entrée pour le forcer à atteindre le seuil ou le niveau de sortie défini.

Cela permet de définir à l’avance le niveau maximal de crête, afin de limiter et d’augmenter le volume moyen d’un son efficacement en une seule opération. C’est le principe utilisé lors du traitement de mastering par exemple pour gagner en niveau RMS sans dépasser le 0dbfs sourcz de clipping.

Clipping ou écrêtage

Il se produit lorsque l’amplitude du signal audio dépasse la capacité maximale de tension ou de quantification du système. En conséquence, le signal de sortie s’arrête brusquement à cette limite, jusqu’à  supprimer les informations. Ceci produit une forte distorsion harmonique, car plus le Clipping est fort, plus le nombre d’informations supprimées est élévé.

Dans un système analogique un écrêtage court de quelques samples produit une distorsion qui ne sera pas perçue comme telle. Dans les systèmes numériques, la distorsion devient plus gênante, notamment pour des instruments qui possèdent une structure harmonique bien définie comme un piano  ou une voix.  Un son de batterie produit par des cymbales ou une caisse claire sera beaoucoup moins affecté par cette distorsion qui ne sera pas gênante.

Le clipping

Réglages

Le limiteur offre moins de réglages que le compresseur. Il y a le seuil (threshold) qui détermine le point à partir duquel le signal sera limité. Ce seuil peut être déterminé par un réglage fixant le threshold ou atteint en augmentant le volume d’entrée (input level).

Un autre paramètre, appelé « ceeling » ou « output level », permet de fixer le volume maximal de sortie. En audio numérique, ce plafond s’exprime en dB négatif. Ainsi un plafond de -0.2 dB indique que le volume maximal sera de 0.2 dB inférieur au zéro numérique (0dB FS).

Le limiter comporte souvent un release qui détermine la vitesse à laquelle le limiter cessera son action. Un ou des vumètres sont ajoutés pour afficher le volume d’entrée, de sortie et le degré de réduction.

Le limiter étant généralement placé en bout de chaîne sur la sortie générale (master bus, main bus ou mix bus), les plug-ins de limiteur comportent souvent des sélecteurs de « dithering » offrant la possibilité de réduire la profondeur d’échantillonnage (24, 20, 16, 12 et parfois 8 bits) pour correspondre au support final. Pour un CD par exemple, on utilisera le 16 bits.

Exemples de limiters utilisés dans Sound Forge Pro

 

Limiter Mastering Bundle iZotope de Sound Forge Pro

 

Limiter VST – TLs-2095-LA

 

Page publiée le : 22/02/2020
Dernière modification : 22/02/2020