Comment bien utiliser un compresseur audio

I – Introduction

waves_comp_gate-300x230Le compresseur est l’un des processeurs les plus utilisés en studio. La méconnaissance de son fonctionnement et de ses réglages aboutit souvent à un résultat peu satisfaisant pour ne pas dire mauvais. Le compresseur est principalement utilisé pour donner plus de pêche aux enregistrements. Les multiples versions disponibles aujourd’hui fonctionnent toutes sur le même principe de base. Avec l’arrivée des supports numériques, on aurait pu imaginer que le compresseur allait disparaître, mais malgré les larges plages dynamiques offertes par ces supports, la compression des signaux est toujours d’actualité.izotope_multiband_compressor Si à l’origine le compresseur servait à relever les niveaux faibles d’un enregistrement, le compresseur permet aujourd’hui de compenser certains défauts de l’encodage numérique. On sait que la numérisation donne de meilleurs résultats sur les signaux forts, alors que les signaux faibles subissent des distorsions. Dans ces conditions, il suffit de remonter les niveaux moyens pour obtenir une plus haute résolution sonore.

Waves compressor Gate et iZotope multiband compressor

II – Le principe de la compression

compressor_avant_apresVoix avant et après compression

Cliquez sur l’image ci-dessus pour obtenir plus de détails. A gauche, le signal original : Il s’agit de la voix de démo de Sound Forge. A droite, le signal compressé. On voit immédiatement que les signaux faibles ont un niveau supérieur par rapport à l’original, alors que le niveau des crêtes (peaks) n’a pas varié.

III – Le réglage des paramètres

IMG_31451

III.1 – Seuil (Threshold en Anglais)

Le seuil définit le niveau à partir duquel la compression entre en action. Si l’amplitude du signal source excède le seuil choisi, le compresseur va alors réduire le niveau du signal. Sur les compresseurs d’entrée de gamme, le potentiomètre de réglage est gradué de 1 à 10. Sur les compresseurs de studio , l’échelle est graduée de-40 à +20 dB. Il est alors très simple d’afficher le niveau à partir duquel on souhaite compresser un coup de cymbale par exemple.

III.2 – Taux de compression (Ratio en Anglais)

Ce paramètre définit dans quelles proportions le signal entrant doit être atténué. Sur le graphique ci-dessous, le seuil du compresseur est réglé à -24dB avec un ratio de 4:1. La dynamique du signal d’entrée va être réduite par un facteur de 4. En d’autres termes, pour un gain de 12 dB en entrée, le gain de sortie est de 3 dB. Plus le taux de compression est élevé, plus la compression est intense.

compressor_curve

  • Ratio 1:1 , le signal de sortie est identique au signal d’entrée. Il n’y a pas de compression, ce réglage équivaut à un bypass.
  • Ratio 2:1, la dynamique de sortie = dynamique d’entrée / 2. Exemple : Une augmentation de 2 dB du niveau d’entrée entraîne une augmentation de 1 dB du niveau de sortie.
  • Ratio 4:1, la dynamique de sortie = dynamique d’entrée / 4. Exemple : Une augmentation de 8 dB du niveau d’entrée entraîne une augmentation de 2 dB du niveau de sortie.
  • Ratio 6:1, la dynamique de sortie = dynamique d’entrée / 6. Exemple : Une augmentation de 12 dB du niveau d’entrée entraîne une augmentation de 2 dB du niveau de sortie.
  • Ratio 8:1, la dynamique de sortie = dynamique d’entrée / 8. Exemple : Une augmentation de 16 dB du niveau d’entrée entraîne une augmentation de 2 dB du niveau de sortie.
  • Ratio 10:1, la dynamique de sortie = dynamique d’entrée / 10. Exemple : Une augmentation de 20 dB du niveau d’entrée entraîne une augmentation de 2 dB du niveau de sortie.
  • Ratio infini:1 , le niveau de sortie reste constant quelles que soient les variations du niveau d’entrée.

III.3 – Attaque (Attack en Anglais)

L’attaque300px-compression_ratio généralement exprimée en millisecondes correspond au temps de déclenchement du compresseur, dès qu’un signal au dessus du seuil est détecté. Plus le temps d’attaque est long et plus le compresseur laisse passer la dynamique du signal entrant. Cela permet de traiter le son de manière imperceptible mais avec le risque que le compresseur ne joue pas son rôle. A l’inverse, les temps d’attaque courts sont plus facilement perçus. Certains compresseurs sont dotés d’une fonction de limiteur qui permet de bloquer à 0 dB les niveaux élevés notamment ceux des transitoires qui pourraient apparaître brusquement .

III.4 – Déclin/Relâchement (Decay/Release en Anglais)

C’est le temps nécessaire au compresseur pour arrêter la compression alors que le niveau du signal d’entrée est repassé en dessous du seuil. Un temps de relâchement court permet de créer des effets de pompage (batterie) , alors que des valeurs de relâchement élevées donnent un résultat plus naturel.

 » Attack  » et  » Decay  » permettent de régler la progressivité de la compression qui ne doit rester relativement discrète. Un compresseur mal paramétré peut donner des variations désagréables du volume ou des effets de pompage non souhaités. Il n’y a pas de valeurs idéales pour tous ces paramètres, tout est fonction du signal source et de ce que vous souhaitez en faire. Il faut tester vos réglages jusqu’à obtention d’un résultat satisfaisant.

III.5 – Niveau de sortie

L’augmentation du niveau de sortie permet de compenser la baisse de volume. On peut ainsi remonter les crêtes output au même niveau que l’input. Certains compresseurs possèdent un gain automatique qui gère cette tâche.

III.6 – Hard et soft knee

Ce réglage ajuste la vitesse d’application du taux de compression déterminé par le réglage Ratio.
En mode soft knee, le taux de compression augmente progressivement jusqu’au taux de compression choisi,.
En mode hard knee, le taux de compression fixé est appliqué immédiatement.
On peut ainsi choisir une compression douce ou plus abrupte.

IV – Les modèles de compresseurs

Dans le  » Track Compressor  » de Sound Forge ou le » Classic Compressor « , on retrouve les paramètres précédemment décrits. Il existe un très grand nombre de compresseurs, logiciels ou matériels, avec plus ou moins d’options de réglages.

classic_compressor-300x57

Classic Compressor

sf_track_compressor-300x259

Sound Forge Track Compressor

La forme d’onde ci-dessous est une copie d’écran tirée du logiciel Sound Forge (voiceover.wav) qui montre les divers traitements appliqués à un fichier original :

voiceover-1024x435Partie 1 : fichier voiceover original
Partie 2 : normalisation du fichier original
Partie 3 : application d’un compresseur (Wave C1)
Partie 4 : application d’un compresseur (Mastering Bundle iZotope)